Place à l'innovation :
La Poste participe à Vivatech

  • PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES
  • FRANCE
  • 2022-07-06

La Poste à Viva Technology 2022

VivaTech 2022 : L'Innovation au service de tous !

La nouvelle édition de Vivatech qui réunit start-up, grandes entreprises, investisseurs et entrepreneurs, s’est déroulée du 15 au 18 juin à Porte de Versailles à Paris. Pour sa 6ème édition, les dernières innovations étaient portées à travers des présentations d’entreprises, des robots ou encore des conférences. C’est une véritable vitrine technologique en Europe à l’image du CES aux Etats-Unis.

Etaient plus particulièrement à l’honneur le métavers et le Web3. De quoi égayer la curiosité du public et des professionnels. Les moments forts étaient l’hommage de la Tech à l’Ukraine avec l’intervention du Président Zelensky sous forme d’hologramme et la communication du Président Macron avec un objectif affiché de 100 licornes françaises à l’horizon 2030.

Comme chaque année, Le Groupe La Poste avec entre autres la DSI de la Branche Service-Courrier-Colis était présente à ce rendez-vous incontournable.. Ainsi étaient conviés dans les domaines de la logistique ou du numérique sur notre stand les start-up Navalgo et Olympe. Cette édition était riche en conférences qui portaient sur de nombreuses thématiques tel que la Culture, l’IA, l’Education numérique ou encore sur les nouvelles méthodes de travail.

Parmi ces conférences, nous en avons sélectionné deux :

1.Métavers industriel : The Immersive Studio avec la SNCF

Objectif : Transformation des métiers, des gestes métiers et du recrutement

  • Développement d’un métavers industriel au service des métiers
  • Plateforme pouvant être utilisée avec un casque ou pas

Cas d’usage :

  • Changement de projection dans certaines situations terrains, découverte des lieux pour les équipes de conduites de changement
  • E-forum innovation : communiquer sur les projets en interne, mettre en avant les différentes technologies développées
  • Formation et accompagnement dans le transfert de compétences, modélisation des objets permettant de reproduire les gestes ainsi que la passation de compétences (gestes métiers par mimétisme), la 3D donne du sens au geste et permet de rendre le collaborateur acteur.

La SNCF peut ainsi réduire ses coûts de formations sur la distance mais également le coût du matériel des équipements accessibles. Les utilisateurs étant acteurs, cela permet une meilleure mémorisation de l’information et de la formation.

2.Trouver des sources d'approvisionnement et accélérer l'innovation : Comment LVMH détecte et sélectionne ses paternes d'innovation ?

  • LVMH maison de l’innovation : la maison des start-up => Business accélération programme pour créer de la synergie et de la collaboration entre les start-up et les 75 entités du groupe
  • De nombreuses applications et de pays impliqués
  • Chaque année, une sélection de 21 finalistes sont sur les stands Vivatech, désignés par un jury en amont

Le but pour un groupe comme LVMH est de “Cultiver l’esprit” c’est-à-dire donner à tout le monde la possibilité d’être acteur dans l’innovation. N’importe qui peut émettre une idée ou proposer ses compétences. C’est pour cela notamment qu’il y a eu la mise en place d’un Lab : The Lab LVMH dont l’objectif est d’accueillir les différentes maisons, d’organiser des PoC, show case, différentes solutions avant l’industrialisation, etc.

Sans titre.png

Qui dit VivaTech dit aussi aller à la rencontre des start-up. Voici une courte sélection de start-up innovantes que nous avons rencontré et qui pourraient présenter des cas d’usage à étudier ensemble.

LivingPackets : Propose des Box réutilisables et intelligentes avec des capteurs sans matériaux de calage pour des utilisations complexes, des objets sensibles ou encore des produits de luxe. Les boîtes peuvent être louées ou achetées. Ainsi, les données captées permettent de connaître les variations de température, taux d’humidité, données GPS ou encore les chocs que le colis a pu subir.

TEHTRIS : Offre une protection des systèmes IT et OT contre des attaques inconnues avec une plateforme de cyberdéfense native. C’est le leader mondial de la neutralisation automatique sans action humaine des cyberattaques qu’elles proviennent de leurs outils de travail, de leur cloud ou d’Internet. Cofondée par deux anciens de la DGSE, cette solution ne laisse passer aucun logiciel espion, pas même Pegasus.

OUIDROP : A l’origine de la consigne multi-services développée pour la Branche Grand Public et Numérique de La Poste, OUidrop propose des solutions de Click & Collect robotisées, fabriquées en France. Le ColiDrop permet le dépôt/retrait de colis e-commerce et des commandes alimentaires 24h/7j. Grâce à son système robotisé, il stocke les commandes dans des casiers individuels et sécurisés. Cette solution permet d’offrir un service innovant, confortable et intuitif pour le client tout en optimisant l’espace. L’objectif est de faciliter la gestion de la remise en main propre des colis et d’amener les clients vers la consigne pour leur proposer des services additionnels.

SWEEP : Plateforme SaaS qui fournit aux grandes entreprises très émettrices de carbone, tous les outils nécessaires au pilotage de leur programme climatique. C’est un outil de gestion de carbone “tout en un”. Il permet à une entreprise quelle que soit sa taille, de mesurer et de réduire son empreinte carbone, et ainsi mieux comprendre son impact afin d’établir par la suite un plan de pilotage carbone. Pour La Poste, la décarbonation de la filière transport est une nécessité. Un des objectifs est que 50 % des kilomètres parcourus en France par les 5 000 camions qui acheminent des lettres et des colis, détenus majoritairement par des transporteurs privés, le soient avec des “poids lourds bas carbone” en 2030.

Communithings : Propose une flotte de véhicules électriques et capteurs pour repérer les bornes disponibles et inoccupées. Grâce aux caméras, on peut visualiser les places disponibles. Par exemple, les livreurs lors de leurs tournées afin de ne pas perdre du temps, pourraient avoir la possibilité de savoir où se trouvent des places disponibles et éviter de se garer sur des stationnements jugés gênants.

COSMO CONNECTED (Cosmo Vision) : Smart glasses et réalité augmentée.

La mission de ces lunettes est d’assurer la sécurité pour les cyclistes. En effet, l’augmentation de la circulation et l’utilisation conjointe du téléphone multiplient les risques d’accidents. Ces lunettes mettent à disposition du cycliste plusieurs types d’informations comme le GPS, la vitesse, la distance, l’altitude et permet une aide à la conduite. Finie l’utilisation du smartphone qui peut s’avérer dangereux, on peut permuter l’information en passant la main devant. Les verres sont conçus en collaboration avec Essilor et distribué par Alain Afflelou. Elles promettent 12 h d’autonomie tout en garantissant une multitude d’informations sur la flotte des vélos de facteurs par exemple.

KOOVEA : Réalise des capteurs de stockage et de traçabilité en temps réel pour le transport de produits nécessitant des températures spécifiques que ce soit pour la chaîne du froid ou encore des médicaments. Dans une situation sanitaire marquée par la pandémie du Covid, le transport et la conservation de produits précieux devient un enjeu sanitaire central assuré grâce au suivi de température connecté pour la chaîne du froid. Par ailleurs, la solution assure la détection de chocs.

TRANSITION ONE : Nos régions ont du talent et cette start-up orléanaise accompagne la transition écologique grâce au rétrofit des véhicules. Que faire du parc automobile thermique déjà existant ? L’idée est de le transformer en flottes de véhicules électriques. Mieux encore cette conversion pollue beaucoup moins que la production d’un véhicule électrique. Par exemple, la production d’une Renault Zoé (électrique) génère 7 tonnes de CO₂ tandis que le rétrofit d’une voiture n’en émet que 2 tonnes.

German Bionic : Cette start-up allemande, mise en avant sur le stand de La Poste, a remporté un prix dans la catégorie santé digitalisée et inclusive lors des Elections de la Tech du salon. Elle a mis au point un exosquelette (Cray X) en fibre de carbone qui facilite le port de charges lourdes pour les salariés de l’industrie. La start-up collecte des données en temps réel grâce à des capteurs. En cas de mauvaise posture ou de levage incorrect, un système d'alertes se déclenche afin d'éviter les traumatismes. Cet exosquelette a été testé par DPD Allemagne et DPD Suisse. La présidente de l’Arcep, Laure de la Raudière, a eu l’honneur de l’essayer sur le stand La Poste.

VivaTech est aussi une occasion pour un groupe comme La Poste de montrer ses dernières innovations comme le véhicule autonome Carreta encore en phase de développement qui apporte un appui logistique à la livraison de courrier et de colis dans les cœurs de ville sans remplacer les facteurs mais en facilitant leur tournée pour la livraison voire la collecte d’objets.

carreta.PNG

La présence du groupe La Poste à VivaTech 2022 a été particulièrement remarquée. "Comme chaque année, le stand du groupe La Poste est l’un des plus dynamiques et riches en innovation", a tweeté le média de l’actualité et des tendances du Net @ pressecitron.

La collaboration de La Poste avec des start-up

La collaboration de La Poste avec des start-up